+ 884-719-8129
vkling@runolfsson.com

Pourquoi nous avons tendance à vouloir beaucoup acheter ?

3 questions à

Herveline Giraudeau, psychologue, coauteure de L’abus de consommation responsable rend heureux (éd. Eyrolles) et de la méthode BISOU.

En quoi ces achats compulsifs posent-ils problème ?

Le souci, c’est que cette accumulation ne nous rend pas heureux : elle ne nous satisfait jamais et nous en voulons toujours plus. À la longue, elle génère du stress, de la confusion (parfois aussi des soucis sur le plan financier) et contribue à notre charge mentale. Le bonheur n’est pas dans la possession. Au contraire, le désencombrement de l’esprit passe par celui de sa garde-robe, de ses placards et de sa maison. Moins on est entouré d’objets matériels, plus on peut jouir pleinement de son temps et de sa vie. Un mode de vie minimaliste permet de faire le tri des choses importantes, de consacrer priorité et énergie à ce qui compte vraiment pour nous.

Comment adopter une consommation plus responsable ?

Pourquoi nous avons tendance à vouloir beaucoup acheter ?

Il ne s’agit pas d’arrêter complètement d’acheter, mais d’acheter de manière plus juste : c’est-à-dire des choses qui ont du sens pour nous, qui nous procurent du bien-être, qui ont une utilité à nos yeux et nous apportent un plaisir sur la durée. Bien sûr, on peut ensuite s’engager dans une consommation plus éthique, favorable à l’environnement et à l’avenir de la planète. Mais le plus important est déjà de savoir écouter ses besoins et de ne pas consommer plus que de raison, en cédant à l’ennui ou à la tentation.

Par où commencer ?

Tout simplement, en choisissant de ne pas se précipiter. Posez-vous les bonnes questions avant d’acheter : pourquoi ai-je tant envie de cet objet ou de ce produit à ce moment-là ? Est-ce la publicité qui le rend tout à coup essentiel ou est-ce vraiment quelque chose d’indispensable pour moi ? Cela correspond-il à mes valeurs ? Une fois sur deux, le fait de différer l’achat de quelques jours suffit à générer une prise de conscience et à reprendre le contrôle sur l’impulsion. On peut aussi alimenter une liste d’envies tout au long de l’année et se demander, quelques mois après, ce qui vaut vraiment la peine d’être acheté. On éprouve souvent de la fierté à avoir fait un achat réfléchi !

Articles Liés

  • Allylikes Spring Wear Complementary Ideas to look Fashion

    Allylikes Spring Wear Complementary Ideas to look Fashion

    GO

  • Comment appliquer un blush pour changer son visage

    Comment appliquer un blush pour changer son visage

    GO

  • Stylo Bic, verre Duralex, couteau Laguiole... trente objets rêvés, conçus et fabriqués en France

    Stylo Bic, verre Duralex, couteau Laguiole... trente objets rêvés, conçus et fabriqués en France

    GO

  • 6 marques de maquillage dispo en exclusivité en Belgique

    6 marques de maquillage dispo en exclusivité en Belgique

    GO