Bordj Bou Arreridj : un imam retrouvé carbonisé à Ras El Oued

Aujourd’hui, dimanche 12 septembre, les habitants de la wilaya de Bordj Bou Arreridj se sont réveillés face à un drame qui a bouleversé toute la ville.

En effet, le directeur des Affaires Religieuses et des Wakfs de la wilaya de Bordj Bou Arreridj, a révélé par le biais de la page Facebook officielle de la Direction des Affaires Religieuses de la wilaya, qu’un cadavre carbonisé s’est trouvé dans une vallée à proximité de bâtiments dans la région « El Mizane », dans la commune de Ras El Oued.

La dépouille mortelle appartient à un imam

Il s’agit d’un corps sans vie d’un imam qui travaillait à la mosquée « Mohamed El Arbi Ben Tbati », dans la commune de Ras El Oued. Ce dernier a été disparu des regards depuis plusieurs jours, selon la même source, où il a été retrouvée une dépouille brûlée, la matinée de ce dimanche 12 septembre.

Bordj Bou Arreridj : un imam retrouvé carbonisé à Ras El Oued

La source a ajouté également que la victime souffrait ces derniers temps de troubles psychologiques et de problèmes familiaux, tout en précisant que les circonstances de cet incident n’ont pas encore été déterminées. Notons que la dépouille mortelle de l’imam a été transportée à la morgue de l’hôpital de Bordj Bou Arreridj.

Il convient également d’indiquer que l’affaire fait l’objet d’une enquête, où les éléments de la Gendarmerie nationale territorialement compétents ont lancé des investigations dans le but de connaitre les circonstances exactes de ce drame produit à Bordj Bou Arreridj.

Articles Liés

  • Effets de l’huile de palme sur la santé : quels dangers ?

    Effets de l’huile de palme sur la santé : quels dangers ?

    GO

  • Obligation vaccinale à Lourdes : l'employée d'un centre de dialyse déboutée

    Obligation vaccinale à Lourdes : l'employée d'un centre de dialyse déboutée

    GO

  • Sophie Fontanel pose nue et reçoit des milliers de « Merci »

    Sophie Fontanel pose nue et reçoit des milliers de « Merci »

    GO

  • Charlotte, étudiante sage-femme : "On est très vite en autonomie"

    Charlotte, étudiante sage-femme : "On est très vite en autonomie"

    GO