+ 884-719-8129
vkling@runolfsson.com

Syndrome de Noé : quel est ce trouble qui consiste à accumuler excessivement des animaux ?

Si on connaît le syndrome de Diogène, qui consiste à accumuler les objets, le syndrome de Noé reste plus nébuleux. Quel est ce trouble qui pousse à l’accumulation d’animaux de compagnie ?

Le syndrome de Noé fait partie des troubles obsessionnels compulsifs (TOCs). Il est d'ailleurs inscrit au manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM5), ce qui en fait un trouble psychologique reconnu. Son nom s’inspire de la Bible, puisqu’il fait référence au personnage de Noé qui a installé dans son arche un couple de chaque espèce animale.

Une personne atteinte de ce syndrome va donc accumuler de façon pathologique et excessive les animaux de compagnie. Cette accumulation est telle que le malade n’a plus la capacité de s’occuper correctement des animaux. Délaissés, ces derniers souffrent donc de maladie et peuvent mourir de ce manque de soin.

Un syndrome du sauveur

En moyenne, une personne atteinte de ce syndrome accumule 39 animaux dans son habitation. En septembre 2021, une femme qui en était atteinte hébergeait plus de 50 chats dans sa maison d’Étaples (Pas-de-Calais). Le malade vit dans le déni, il ne se rend pas compte qu’il ne s’occupe pas correctement de ces animaux, alors même que certains meurent. Au contraire, il pense venir au secours de ces animaux, ce qui fait entrer le syndrome de Noé dans la catégorie des syndromes du sauveur.

Sur le même sujetsantéDéconfinement : Qu’est-ce que le syndrome de la cabane ?

Syndrome de Noé : quel est ce trouble qui consiste à accumuler excessivement des animaux ?

Les femmes sont les plus touchées, elles représentent 75% des personnes en souffrant et 45% d’entre elles ont plus de 60 ans. Par ailleurs, 80% des personnes atteintes du syndrome de Noé sont également atteintes d’une forme de syndrome de Diogène plus ou moins forte. Ce sont les chats qui sont les plus souvent impliqués dans ces accumulations, ils sont présents dans 81% des cas contre 55% pour les chiens, 17% pour les oiseaux. Plus rare mais aussi plus impressionnant, le bétail est présent dans 6% des cas.

Si ce syndrome est dangereux pour les animaux qui sont plus susceptibles de tomber malades ou de mourir, de faim notamment, il y a aussi une incidence sur la vie de la personne atteinte du syndrome de Noé. Elle peut aussi contracter des problèmes de santé, comme des infections pulmonaires, ou des affections de la peau par exemple. Les problèmes financiers sont aussi présents puisque les malades dépensent énormément pour s’occuper de ces animaux.

Articles Liés

  • Effets de l’huile de palme sur la santé : quels dangers ?

    Effets de l’huile de palme sur la santé : quels dangers ?

    GO

  • Charlotte, étudiante sage-femme : "On est très vite en autonomie"

    Charlotte, étudiante sage-femme : "On est très vite en autonomie"

    GO

  • Obligation vaccinale à Lourdes : l'employée d'un centre de dialyse déboutée

    Obligation vaccinale à Lourdes : l'employée d'un centre de dialyse déboutée

    GO

  • Sophie Fontanel pose nue et reçoit des milliers de « Merci »

    Sophie Fontanel pose nue et reçoit des milliers de « Merci »

    GO