+ 884-719-8129
vkling@runolfsson.com

« Le Poids des héros », « Shadow Life », « Amalia », « Léviathan »… Douze albums BD à découvrir

LA LISTE DE LA MATINALE

Le report au printemps du Festival d’Angoulême (du 17 au 20 mars), qui devait se dérouler initialement ce week-end, ne doit pas empêcher de se précipiter en librairie pour découvrir les (excellentes) nouveautés de ce début d’année. Douze titres ont été sélectionnés pour cette première liste BD et manga de l’année 2022.

« Le Poids des héros » : le choc des couleurs et des mémoires

« Il faut en parler ! » Cette injonction maternelle, David Sala ne l’a jamais oubliée. Mais comment évoquer l’innommable, ce grand-père chassé par Franco et déporté à Mauthausen, cet autre raflé par les SS et réchappé du peloton d’exécution ? Pour honorer leur mémoire, l’auteur convoque ses souvenirs et retrace à hauteur d’enfant près de quarante ans de vie familiale, dans ses propres yeux puis dans ceux de sa fille. Le résultat est d’une rare puissance évocatrice. Les bourreaux ont des mains démesurées, les forêts sont peuplées de fleurs ou d’épines, les papiers peints remplis de couleurs. Si ce n’était présomptueux, on évoquerait volontiers Gustav Klimt ou les peintres Nabis. Un choc graphique et narratif qui fait déjà de ce récit autobiographique l’un des albums de l’année. Cédric Pietralunga

« Le Poids des héros », de David Sala, Casterman, 176 p., 24 €.

« Je suis toujours vivant » : un exilé permanent appelé Roberto Saviano

« Le Poids des héros », « Shadow Life », « Amalia », « Léviathan »… Douze albums BD à découvrir

Auteur de huit romans et recueils de nouvelles, Roberto Saviano a choisi la bande dessinée pour raconter, à la première personne, sa vie clandestine depuis quinze ans. Les gardes du corps qui l’escortent en tous lieux, les logements précaires qu’il faut quitter à peine installé, les voitures blindées, les pizzas potentiellement empoisonnées, les projets d’assassinat… Jusqu’à la nouvelle identité américaine dont on l’affubla lors d’un séjour aux Etats-Unis. L’auteur de Gomorra – son roman-enquête sur la Mafia napolitaine – offre à lire une plongée vertigineuse dans l’exil sans prison, sinon intérieure, qu’est devenu son quotidien. Aux éléments biographiques (son enfance, sa mère…), le journaliste italien adjoint les réflexions et les états d’âme d’un homme en sursis permanent, superbement accompagné en cela par la verve graphique du dessinateur israélien Asaf Hanuka. Frédéric Potet

« Je suis toujours vivant », de Roberto Saviano et Asaf Hanuka. Traduit de l’italien par Vincent Raynaud, Gallimard/Steinkis, 144 p., 22 €

« Manchuria Opium Squad » : itinéraire d’un botaniste-trafiquant

1937. Dans une Mandchourie sous domination japonaise, Isamu Higata, jeune paysan borgne et soldat réformé de l’armée du Guandong, se lance au hasard dans la fabrication d’opium pour nourrir et mettre à l’abri du besoin sa famille. Et déjà, la machine à broyer se met en marche au sein des camps chinois comme japonais gangrenés par la corruption et l’addiction. Aussi brutal que les gangs qu’il dépeint, ce récit, efficacement dessiné par Shikako, auteur du manga de rugby Full Drum, autopsie l’itinéraire d’un jeune pleutre mais talentueux botaniste qui va se hisser jusqu’à devenir l’empereur des trafiquants. Pauline Croquet

Il vous reste 71.93% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Articles Liés

  • Effets de l’huile de palme sur la santé : quels dangers ?

    Effets de l’huile de palme sur la santé : quels dangers ?

    GO

  • Charlotte, étudiante sage-femme : "On est très vite en autonomie"

    Charlotte, étudiante sage-femme : "On est très vite en autonomie"

    GO

  • Obligation vaccinale à Lourdes : l'employée d'un centre de dialyse déboutée

    Obligation vaccinale à Lourdes : l'employée d'un centre de dialyse déboutée

    GO

  • Sophie Fontanel pose nue et reçoit des milliers de « Merci »

    Sophie Fontanel pose nue et reçoit des milliers de « Merci »

    GO